Une CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles), pourquoi pas moi ?

Vous êtes en Terminale générale et vous envisagez votre orientation après le baccalauréat : s’inscrire en classe préparatoire littéraire (Hypokhâgne) est la garantie d’une formation solide et ouverte. La scolarité s’effectue en deux voire trois ans et s’aligne sur le cursus universitaire « LMD » (Licence, Master, Doctorat).

Les études en CPGE, c’est :

  • un enseignement pluridisciplinaire : français, philosophie, histoire, géographie, cinéma, LCA (Langues et Civilisations de l’Antiquité), langues vivantes ;
  • un fonctionnement par classes, comme au lycée ;
  • des enseignants à l’écoute, qui vous encadrent ;
  • un entraînement régulier aux épreuves écrites : devoirs sur table en temps limité et devoirs à la maison
  • un entraînement régulier aux épreuves orales : des colles (ou « khôlles »).

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE ou plus communément Prépas) offrent en effet un enseignement exigeant qui permet à la fois d’acquérir les bases culturelles et méthodologiques indispensables à la réussite des études supérieures et de passer, au bout de deux ans, une série de concours dans le cadre de la Banque d’épreuves littéraires (BEL) et de la Banque Commune d’Épreuves (BCE).


Faire sa Prépa à Guez de Balzac

Le lycée Guez de Balzac d’Angoulême, héritier d’une histoire qui remonte au XVIe siècle, accueille des classes préparatoires littéraires : une classe d’Hypokhâgne (Lettres supérieures) et une classe de Khâgne (Première supérieure). Les étudiants préparent ainsi un exigeant cursus pluridisciplinaire. La classe préparatoire propose trois spécialités à choisir en plus des enseignements de tronc commun :

  • une spécialité lettres ;
  • une spécialité histoire-géographie ;
  • une spécialité cinéma. 

Ces trois parcours garantissent aux étudiants de nombreux débouchés. L’offre de formation est ainsi suffisamment large pour permettre aux étudiants d’envisager une poursuite de cursus dans des écoles prestigieuses (ENS, IEP, grandes écoles de commerce, Ecole du Louvre etc.). Mais cela leur permet également de préparer des études universitaires de second cycle dans les meilleures conditions.

 

En effet, la formation dispensée en hypokhâgne et khâgne se révèle très pertinente pour entrer à l’Université. Non seulement, le statut d’étudiant et l’octroi de crédits ECTS permet aux étudiants qui auront suivi pendant deux années l’enseignement de classe préparatoire d’intégrer l’Université en Licence 3. Mais, en doublant la khâgne (Khûbe) l’Université de Poitiers, avec laquelle la CPGE a établi une convention, les étudiants peuvent obtenir la Licence et donc s’inscrire directement en Master (de lettres, sciences humaines, cinéma etc.).